ASTUCES

Les bons tuyaux, les astuces de la maison, les FAQ, voici quelques lignes qui devraient vous aider pour préparer votre voyage. Nous sommes également très disponibles pour répondre à vos questions complémentaires par email.

INFOS GÉNÉRALES
Tout d’abord nous vous recommandons de parcourir le site de Philippe, un suisse passionné du Nicaragua . Son site web peut remplacer le guide papier: http://www.nicaragua-voyage.com

Le portail internet www.vianica.com (GB + esp) est un très bon complément. 

Le forum le plus actif en français est Voyage Forum:
http://voyageforum.com/v.f?do=resultats_recherche;search_des_id=nicaragua;

Les voyageurs jouent bien le jeu et on y trouve des informations pertinentes.

Il y a 2 guides en français: Ulysse (québécois, rédigé par un très bon journaliste français), le Petit Fûté -> la version mars 2017 sera bien meilleure que les précédentes (combiné avec Honduras et Guatemala).
En anglais, vous pouvez trouver le lonely Planet (1 version Amérique Centrale et une autre version seulement Nicaragua), Moon, Foot Print et Frommer’s.
2 quotidiens: http://www.elnuevodiario.com.ni/ et http://www.laprensa.com.ni/

COMPLÉMENTS CULTURELS
2 films poignants: Carla’s Song (1996) de Ken Loach, qui se passe dans les années 80 + La Yuma (2009) de Florence Jaugey sur la vie actuelle dans Managua, je n'ai pas encore visionné son dernier tournage dans la région de Matagalpa.

Quelques livres pour se plonger dans l’atmosphère latina: Le sourire du Jaguar (1989) de Salman Rushdie, Gioconda Belli (http://www.giocondabelli.org/publications/), Adiós Muchachos (1999) ou le polar Il pleut sur Managua (2008) de Sergio Ramírez, La revolución perdida (2004) d’Ernesto Cardenal. Un petit nouveau pour la route: Les Anonymes (2008 -> 2010 en fr.) de R.J. Ellory

En musique, les frères Luis Enrique et Carlos Mejía Godoy nous transmettent leur révolution, Philipp Montalbán ou Dimensión Costeña leur reggae de Bluefields,  suivis de près par les Run dun Crew. En pop-rock Elsa Basil, Rob y Ocarina, le talentueux Perrozompopo. Kattia Cardenal, Guardabarranco, Moises Gadea, Nina et Sebastien sont des auteurs compositeurs engagés dans le combat écologique. Nous avons un célèbre chanteur de salsa: Luis Enrique.
Le dernier groupe à la mode est “La Cuneta Son Machin”. Une fois dans le pays les bus et les boutiques passent surtout du reggaetón, merengue, salsa, cumbia, rancheras, marimba et la musique révolutionnaire.

Une école de peinture naïve a été créée sur l’archipel de Solentiname. Nous rendons hommage également au peintre mondialement connu Armando Morales. Dans un autre style, clin d’oeil à Marco, un ami français qui s’est révélé à Granada, une histoire unique: http://www.jmcalvet.com/

VOYAGES ORGANISÉS
Stéphane propose des séjours personnalisés, vous pouvez en parler avec lui depuis la France aussi: http://www.nicadescanso.com/fr/

SITES AMIS

Sandrine et sa famille à Las Peñitas: http://www.barcadeoro.com/
Etienne et Emeline sur le Pacifique à El Astillero, Surf Camp les yeux fermés: http://lasplumerias.com/
Raquel à Solentiname: http://www.catalanica.com/
Joan et Ton à Big Corn Islands: http://www.paraisoclub.com/
Une auberge très sympa avec des activités organisées au besoin à Matagalpa: http://www.labuenaonda.com.ni/

BILLETS D’AVION, périodes
Pour prendre les billets, je vérifie sur plusieurs sites pendant quelques temps avec en tête une fourchette depuis l’Europe: 600 à 800 euros ou autour de 1000 euros pendant les vacances scolaires de juillet-août et décembre. Voici quelques idées:
- http://www.kayak.fr/
- http://www.voyagermoinscher.com/
- le site d’American Airlines, Continental Airlines, Delta Airlines

Il y a 2 saisons climatiques: la saison sèche de novembre à avril et la saison humide de mai à octubre. Il fait très chaud de mars à juillet.
Pour le tourisme, c’est la saison haute de novembre à la Semaine Sainte et en juillet + août. Venez en mai, juin, septembre ou octobre nous aurons de la place et plein de temps à vous consacrer!
Pour prendre l’avion, votre passeport doit être valide au moins 6 mois après la date du vol retour. Pour les européens qui passent par les USA, il est nécessaire d’avoir un document “ESTA” valide (2 ans). Le prix normal s’obtient sur le site officiel, en anglais: https://esta.cbp.dhs.gov/esta/.

DEVISES
La monnaie locale est le córdoba et ça s’écrit C$, attention!
1 US$= 29.30 córdobas
1 €= 31 córdobas
On mange facilement pour 150 córdobas. Une grande bouteille d’eau coûte 30 córdobas. Une bière coûte 35 córdobas. 1h de bus= +/-25 córdobas.

Le cordoba subit une dévaluation constante et contrôlée face au US$, le taux face à l’euro fluctue rapidement.
On peut changer partout des $, les euros sont plus difficiles à monnayer, excepté à Granada (Bancentro)
Il y a des distributeurs automatiques partout maintenant. On peut retirer en US$ ou en córdobas. Les Visas et Mastercards sont très répandues.
Je déconseille fortement d’amener des chèques de voyage.
En arrivant en avion, vous devrez payer une taxe d’entrée touristique de 10$ par personne, en espèces. Les taxes de sortie du territoire sont souvent incluses dans le billet d’avion, vérifier à l’achat. Ne pas changer d’argent à l’aéroport, le taux est bien en-dessous.
Si vous passez une frontière terrestre, l’entrée au Nicaragua coûte 10+3=13$. (la sortie coûte 3$).

SÉCURITÉ
Les salaires sont bien inférieurs à ceux de votre pays, il convient donc d’avoir un comportement adapté. Le pays est le plus sûr d’Amérique Centrale. Il faut juste prendre des précautions à Managua où on ne monte pas dans une voiture particulière, ni sur le litoral dans les zones isolées.
Nous recommandons de scanner votre passeport et votre carte d’identité, de photocopier les passeports et si vous louez une voiture le permis international est une bonne idée.

MENDICITÉ-CADEAUX
La mendicité est étroitement liée au tourisme. Nous recommandons de ne jamais rien donner (ni boisson, ni nourriture) afin de donner du crédit aux associations et intervenants locaux engagés, si ce n’est une conversation ou un dessin/un échange de vocabulaire pour ceux qui ne dominent pas la langue.
Certains voyageurs aiment amener des cadeaux pour les gens recontrés sur la route. Ici on vend des stylos, des cahiers, des billes ou des ballons gonflables à un bon prix. Sinon, un ballon de sport peut être une bonne idée et plusieurs personnes peuvent en profiter, des vieilles lunettes aussi sont les bienvenues (à remettre aux spécialistes).

DIVERS
Le voltaje est du 110V. La plupart des prises ont 2 fiches plates rectangulaires parallèles. Le transformateur n’est pas nécessaire mais un adaptateur est utile. On en trouve ici aussi dans les quincailleries (=ferretería).
Il existe 2 opérateurs téléphoniques: Claro et Movistar. Normalement les visiteurs achètent un chip pour environ 1 euro et ils peuvent utiliser leur téléphone, si celui-ci est "débloqué".
Il n’y a pas de vaccin obligatoire.
Internet est maintenant bien répandu, le Wi-Fi également.
En été il y a 8h de décalage avec l’Europe, en hiver 7h.
Souvenirs les plus intéressants : hamacs, objets en céramiques, en cuir, en bois, les T-shirts, rhum, cigares, peintures, hibiscus, se faire faire un vêtement…

LOCATION de VOITURE
Les principales villes offrent ce service. C’est utile pour voyager plus confortablement dans la montagne du Nord (Estelí, Somoto, Matagalpa) et pour les surfeurs qui veulent changer de vague tous les jours.
Sinon, il revient à moins cher en beaucoup plus sympa de prendre un taxi local qui connaît bien la route, est flexible dans le déroulement de la journée, devient souvent un copain, parle espagnol, et gagne des sous pour sa famille. En plus c’est lui le responsable de la voiture.